Guillermo Guiz

a un bon fond

Aucune représentation prévue pour l'instant

C’est l’histoire d’un jeune trentenaire qui fait le point sur ce qu’il est devenu, alors que c’était un chouette enfant, dans ses souvenirs… Quelqu’un de bien ou pas, au final ? Est-ce que ses actions, parfois glorieuses, parfois beaucoup moins, voire pas du tout, font de lui un chic type ou une ordure ?
A moins que l’on puisse être les deux.

« Cet humoriste belge brille sur scène comme sur les ondes » Les Inrockuptibles
« Un stand-up décapant entre Louis C.K. et Dikkenek » Konbini
« Grandeur et décadence dʼun Belge totalement azimuté » Elle
« La nouvelle sensation du stand-up Francophone » Télérama
« Guillermo Guiz soigne le fond et la forme » Le Parisien
« En plein dans le mille » Grazia


A propos
Né il y a une trentaine d’années à Bruxelles, Guillermo Guiz, qui n’avait pas encore un nom si exotique à l’époque, a grandi à Anderlecht. Footballer émérite jusqu’à un âge avancé, il doit renoncer à une carrière professionnelle, la faute à des muscles et à des articulations trop fragiles. Qu’à cela ne tienne, une licence en Sciences politiques et un diplôme de journalisme en main, il se lance dans un métier qui le verra collaborer à de nombreux quotidiens et magazines, tant en Belgique qu’en France. Après un détour par le milieu de la nuit, Guillermo se lance sur les planches après avoir découvert, comme un électro choc, le stand-up américain. Ensuite, tout s’enchaîne en Belgique avec la radio, la télé et un spectacle « Guillermo Guiz a un bon fond » qu’il joue en résidence pendant six mois puis à six reprises, à guichet fermé, au Théâtre de la Toison d’Or. Et sinon, globalement, c’est plutôt un chouette type.

Lire la suite
Vous aimerez aussi